Les papeteries d’Annecy

Les papeteries Image Factory

Les papeteries d’Annecy – Dans un article précédent je vous parle de la rivière le Thiou qui arpente la ville d’Annecy. C’est aussi une balade agréable balade qui traverse le coeur de la ville jusqu’au cercle de l’eau à Cran-gevrier.

Eh bien le Thiou comme je l’ai dit dans cet article, est à l’époque un formidable moteur pour l’économie annécienne.

De nombreuses usines s’y installent pour profiter de l’énergie hydraulique qu’elle produit en permanence. Les papeteries d’Annecy en est un bel exemple. L’histoire de ces papeteries que je trouve interessante et formidable est à l’image du monde dans le quel nous vivons. En perpétuel mouvement d’évolution et d’adaptation.

Les papeteries Aussedat qui utilise l'énergie hydraulique du Thiou

Les papeteries d’Annecy – L’histoire

Avant les Forges et les fonderies en 1817, et les tissages en 1856, les papeteries d’Annecy s’installent en 1804 dans le bourg de Cran qui est « La » banlieue industrielle du bassin Annécien. Ces usines sont au coeur de l’emploi à l’époque, un véritable poumon économique pour la ville d’Annecy.

Les papeteries c’est l’histoire de l’évolution d’une entreprise familiale à taille humaine, qui a su ou pas d’ailleurs évoluer avec son temps.

A l’époque l’entreprise suit le progrès technologique et en devient même une référence nationale dans son domaine. L’entreprise est tellement prospère que des lots de vieilles maisons sont rasés pour son agrandissement et l’installation de machine ultra moderne.

Les papeteries sont à la pointe de la technologie grâce notamment à la carte statistique fabriquée à l’aide d’un papier très technique, qui, à l’époque est l’instrument incontournable pour les administrations et les entreprises. Le site des papeteries d’Annecy en a fait sa spécialité.

Les machines des papeteries Aussedat

Mais le progrès apporte avec lui son lot d’inconvénients. Délocalisation de certains services, énergie hydraulique devenue obsolète et évolution technologique entrainèrent des pertes d’emplois.

Des prise de décisions importantes venant de Paris complètement en rupture avec la réalité que vivent les employés sur le site des papeteries d’Annecy.

Petit à petit l’avenir s’assombrit pour ce lieu prometteur et porteur d’espoir où des générations de même famille se succédaient. Après plusieurs plans de licenciement, en 2006, le tribunal prononce la liquidation judiciaire des papeteries.

L’immense usine des papeteries Aussedat est laissée à l’abandon et tombe en ruine.

La renaissance

Après l’arrêt de la papeterie, les lots de maisons qui avaient cédé la place aux bâtiments de la papeterie, sont réapparue sous forme d’immeuble d’habitation ultra-moderne, écologique et moins gourmand en énergie. Visitez cet éco-quartier qui est un prolongement de la promenade du Thiou.

A la place emblématique des papeteries d’Annecy se trouve aujourd’hui notre petite silicon Valley.

En effet, en 2015, le CITIA a fait naître un lieu totem dédié à sa filière de l’Image et des industries créatives. C’est aujourd’hui un lieu vivant, entre rencontres et partages, vitrine du dynamisme de la filière.  CITIA organise également le 1er événement mondial dédié au secteur de l’animation : le Festival et Marché international du film d’animation.

Les Papeteries – Image Factory

Les Papeteries- Image factory hébergent aujourd’hui plus de 50 entreprises et start-ups (en pépinière ou en bureau) spécialisées dans l’audiovisuel, l’animation & jeu vidéo, la communication & le web, le design ou encore les applications & solutions digitales. Des studios d’envergure y ont élu domicile, tels que Caribara ou Les Films du Cygne. Elles accueillent également environ 150 étudiants chaque année, en formation dans les métiers de l’image et du numérique. Chacun y entreprend son aventure créative ».

L’histoire des papeteries d’Annecy est interessante à double titre. Premièrement pour son coté historique . Elle nous en apprend beaucoup sur la ville d’Annecy et son histoire.

crédit photo @citia

Deuxièmement et je parle peut-être uniquement pour moi. Cette histoire nous pousse à tirer des leçons sur le fait de se réinventer, s’adapter, évoluer. Les papeteries d’Annecy , ce lieu qui depuis plusieurs siècles a été à la pointe de la technologie dans son domaine, est aujourd’hui redevenu, après une période compliquée , un pôle d’innovation dynamique de la ville d’Annecy.

Je vous mets un lien sur l’histoire de Georges Lugaz, qui raconte plus en détails la vie des papeteries d’Annecy.

Je vous souhaite une bonne visite des Papeteries Image Factory